Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre du prisonnier de guerre Marcel Bisiaux à Euphrasie Munier
Lettre du prisonnier de guerre Marcel Bisiaux à Euphrasie Munier

Après l'incendie de la ferme de Fleurfontaine en septembre 1914, ma grand-mère et ses enfants sont réfugiés à Laître-sous-Amance chez les grands-parents Raison. Mon grand-père Charles (né en 1875) était encore sous les drapeaux. Il sera démobilisé après la naissance de son cinquième enfant et envoyé exploiter une ferme à Bailly-en-Rivière (Seine-Maritime)

J'ai retrouvé avec surprise cette lettre d'un soldat français, Marcel Biziaux, prisonnier à Chemnitz la remerciant pour son courrier et son colis.

La lettre a été écrite au crayon de papier le 7 mars 1916 et est passée par Genève, en pays neutre.

Chère Madame Munier. Reçu votre carte du 10 / ? et votre colis n° 18. Un par mois me suffira pour le moment. J'ai été un mois à l'infirmerie pour furoncle, suis en bonne santé. Amitiés à toute la famille et merci de votre complaisance. Tout à vous.

Quels étaient les rapports entre Marcel Bizaux et ma famille ? J'ai trouvé sur Geneanet un Marcel Biziaux, Ardennais, né en 1890 et mort en 1953. Ce pourrait être lui. Était-il un salarié de la ferme. Il n'est pas recensé comme tel en 1911.

Tag(s) : #Guerre 1914-1918, #Généalogie et histoire familiale

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :