Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://francois.munier1.free.fr/Documents/bey.htm

 
BEY. Il est fait mention de ce village dans bulle du 29 novembre 1183, par laquelle le pape Clément III confirme les biens de l’abbaye Saint-Martin-les-Metz, parmi lesquels la chapelle deSainte-Marie de Bey (capella Sanctœ Mariœ de Buis)
(H.M.). Il en est aussi parlé dans un titre de 1285, que j’ai rapporté à l’article Alincourt.
Le mardi après le dimanche de Reminiscere 1325, Vichard de Germiny, écuyer, fait reprise d’Edouard, comte de Bar, -trente livrées de terre à petits tournois en la ville, ban et finage de Bier-sur-Seille.
Le mercredi après la Nativité de Notre-Seigneur 1327, Vichart d’Amance, écuyer, reprend du même Edouard, comme étant son homme-lige après le duc de Lorraine et l’évêque de Metz, tout ce qu’il a de lui en fief à Biers sur Seille. (Cart. Pont domaine.)
On trouve, dans l’inventaire des titres du prieuré de Laître-sous-Amance, à la date du 2 novembre 1668, une supplique de messire Charles Grangé, curé de Bey et Lanfroicourt, à MM. les maire et gens de justice de ce dernier lieu, par laquelle, après avoir exposé que le prieur de Laître-sous-Amance avait droit de prendre tous les ans quelques dîmes à Lanfroicourt, à charge de mettre en la toiture de l’église de ce lieu sept chevrons et de faire lambrisser à l’endroit d’iceux, il demande et obtient commission de faire saisir sur le fermier dudit prieur et permission de retenir ce qui sera saisi, jusqu’à ce qu’il aura été payé de ce qu’il a avancé par ordre de ses supérieurs, pour rétablir dans ladite toiture ce qui était à la charge dudit fermier, et pour réparer les dommages qui avaient résulté de son refus et de son retard.
Il existe, aux Archives du département, un plan de l’ancienne maison de cure de Bey.
Ann. de Lanfroicourt. — Patron, saint Etienne.

Dictionnaire des communes de la Meurthe. Henri Lepage 1853
Tag(s) : #Histoire, #Bey-sur-Seille

Partager cet article

Repost 0