Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES ECHECS SONT LA SCIENCE DE LA VIE

stratégie - défense - attaque combinaison -maîtrise de soi

« Il n'est nul besoin d'avoir un haut niveau intellectuel pour pratiquer.»

Ce jeu est à la portée de tous, petits et grands.

Il faut les bonnes bases, à savoir :
  • Comment bouger les pièces et où les placer.

  • Comment débuter une partie (ouverture) pour éviter les pièges classiques.

  • Utiliser les livres (comment « gagner aux échecs » ou « débuter une partie »)

  • Ne jouez pas avec des joueurs émérites et trop confirmés.

  • Vous pouvez acheter un petit jeu en plastique (à environ 1 €) avec les chiffres et lettres pour former une partie à partir du TV magazine.

  • Enfin, utiliser un jeu dit ‘classique' en buis et non les figurines de décoration pour un combat et une vision unique.

Je vous donne mon avis, n'utilisez pas un logiciel pour votre étude, du moins au début, car vous risquez de perdre la valeur de votre génie, en vous adaptant à celui-ci.

La créativité est le propre du jeu, par rapport à l'exigence du moment d'autant que vous ne disposerez pas de toutes les explications face à la stratégie propre aux Maîtres, c'est un univers dont nous ne sommes pas. Il arrive qu'un amateur prenne de court un Maître mais cela reste un coup de tonnerre dans un ciel serein... !!

Quant aux autres joueurs, ils peuvent trouver dans ce jeu un délassement intellectuel à leur mesure, un passe-temps évolutif. Bien entendu, celui qui a assimilé les bases de la théorie aura l'avantage sur celui qui ne connaît pas le jeu, mais il n'est pas nécessaire d'aller au fond des choses pour connaître les joies du jeu d'échecs.

Celui qui a un tempérament poussé et des dispositions d'esprit approfondira son étude, mais dans la plupart des cas, on peut trouver dans ce jeu une source de satisfaction, tout en restant dans les limites de ses possibilités. En apprenant avec force et courage, peut-être qu'au-delà des bases, surgira en vous un vertueux talent.

Un des nombreux joueurs qui m'ont impressionné, entre autres, c'est Philidor, surnommé « le roi des pions ». Sa façon d'utiliser l'avance de pions pour étouffer son adversaire était génial. C'est lui qui se rendit compte de l'importance du positionnement des pions et qui a dit « les pions sont l'âme des échecs ».

Quel plaisir de porter une attaque ou de la refouler, « de prendre en main » l ‘ascendant technique, psychologique sur son adversaire. Le voir « plancher » alors que votre jeu est bien calé, que votre attaque anesthésie votre adversaire ou prendre sur vous quand vous êtes agressé, en surtension et puis, vous sortir du piège pour retourner la situation.

C'est un sentiment puissant, le cœur accélère au moment de la décision ou de l'estocade qui abattra le roi adverse.

Je souhaite vous avoir donné l'envie de jouer, n'oubliez pas, ce n'est qu'un jeu, mais il vous procurera des sensations inoubliables.

Gilles CANIN
Tag(s) : #Talents d'Amance

Partager cet article

Repost 0